Ma première belle truite

Je vous présente une truite que j'ai leurrée sur la Moselle, en sèche sur les coups de midi mercredi dernier. J'ai raconté ça comme ça sur gobages.com :

Après une (trop longue) pèriode d'abstinence niveau PALM due à la
rédaction de mon mémoire de fin d'études, j'ai répondu hier aux appels
de plus en plus insistants de la Moselle. Je pars donc avec Nico hier
matin chez les Vosg'patt' pour discuter un peu avec ma belle. Depuis le
temps qu'on s'était pas vus, on avait plein de choses à se raconter et
elle avait quelques trucs intéressants à me montrer. Elle me l'a dit
dès le début, lorsque je montais ma canne à ses côtés, sous la forme de
jolis gobages d'ombres à l'amont du pont.

– Salut, Moselle. Comment qu'c'est depuis le temps ?
– Salut gros. Bah ça roule, regarde mon niveau. J'ai pas grossi ?
– Ah non, t'es parfaite !
– Merci. Tu reste avec moi toute la journée ?
– Bé oui, quelle question ! Et j'te promet qu'on verra se lever la lune rousse ensemble ce soir.
– Cool. Bon, tu viens ?
– Ouais ouais… Je prépare le matos, fais un sandwich, fume une clope,
bois un coup et j'arrive. Ahhh, que ça fais plaisir de te revoir, de te
toucher, de te sentir m'enlacer.
– Tiens regarde ce joli gobage dans le courant. C'est un ombre, pêche le !
– J'avais reconnu que c'était un ombre, merci. Allez, je lance.

Sssscchhhhh – Ssssccchhhhh – Sssscchhhhh – Ssssccchhhhhhhhhhhhhhhhhh

Gloup !

– Yeeees ! T'as vu ça, Moselle, au premier lancer !!! Nos retrouvailles commence bien !
– Attends mon pti, t'as rien vu encore…
– Oulala, qu'est ce que tu m'a préparé comme surprise, toi ?
– Tu verra tout à l'heure, petit pêcheur, tu verra tout à l'heure…

Une heure après, j'arrivais sur une poste splendide.

– Moselle, que t'es jolie par ici !
– Merci. Au lieu de rêvasser, t'as pas remarqué les trois bulles sur la
bordure d'en face, entre mon herbier et la végétation qui me borde ?
– Si, je l'ai vu. mais j'ai vu un gobage dans le courant. Je pêche lequel à ton avis ?
– Tu veux prendre une belle truite ou un ombre moyen ?
– Quelle question, une belle truite bien sûr !
– Alors vas-y, montres moi que tu as progressé depuis le temps.
– Ok, c'est parti.

Lancer – Dérive – micro aspiration de ta mouche de rien du tout qui te
fait penser pendant un quart de seconde "P'tin c'est une belle !" –
combat.

– Wahoooooo Moselle, t'as vu ça !!! Quel cadeau tu me fais là ! Une truite de 40, ma première vraie belle de rivière !
– De rien ! ca me fais plaisir, je sais que tu vas me la rendre.
– Bien sûr je vais te la rendre. Attends, le Nico va prendre deux ou trois photos quand même.

clic – clac

– Tiens Moselle, je te rends ce joyau. Un grand merci.

Je vous épargne les discussions suivantes, qui ont parsemées la journée.
Je vous dis juste que j'ai passé une journée de ouf, avec un coup du
soir de ouf, que j'ai pris et rendu plein de poissons, que mon APN est
à moitié tombé dans l'eau quand je rendais justement un ombre à la
Moselle, et que ma foi j'en ai bien profité.

Vite, c'est quand la prochaine ?

 

Quelques photos :

 

 

Quel beauté. Quel plaisir… Vivement la prochaine !!!!! 

6 commentaires.

  1. Je me lasse pas de ce récit. C'est le plus vibrant que j'ai jamais lu sur ce forum, la communion parfaite, le bonheur ultra simple et si complexe à la fois…

  2. Merci à tous, c'est vrai qu'elle (il) m'a fait vraiment frissonner de bonheur.
    Attention M'man, faut pas parler de tuer un poisson ici… ;o)

  3. sympa ce dialogue avec la moselle! et en effet belle truite! avec quelques amandes grillées et du beurre fondu.hum!!mais non t'as bien fait de lui rendre sa rivière!!

  4. qu'elle est belle même si ce doit être un mâle!
    félicitations,
    Chris

Les commentaires sont fermés.